En paix avec soi même
Stacks Image 366


Désirer être esclave d'un Maitre est avant tout une question de ressenti de soi, de ses propres désirs, de son histoire personnelle et de ses rêves...















Dans ce désir d'esclavage il existe des besoins et des souhaits.

Les besoins de l'esclave peuvent être facilement décrits avec la
pyramide des besoins de Maslow. Et ce avec toutes les nuances que cette schématisation nécessite.

1 - A l'origine l'esclave potentiel exprime le souhait d'entrer en servitude auprès d'un Maitre qu'elle considère apte à la dresser.

2- Ce Maitre accepte d'assumer la responsabilité des besoins émotionnels et physiques de l'esclave en exigeant respect, obéissance et honnêteté (sincérité). Au fil du temps, celui de la découverte et du noviciat, le Maitre et l'esclave se rapprochent de plus en plus. l'esclave finit par vivre aux cotés de son Maitre qui peut s'Il en a la capacité être propriétaire de plusieurs esclaves.

3 - Le Maitre, ayant son esclave disponible en permanence, utilise alors une variété d'outils psychologiques, de conditionnement, de réflexions et de métaphores afin que l'esclave progresse en elle même, qu'elle puisse, enfin, se vivre totalement asservie. elle consent ainsi à se laisser modifier psychologiquement et physiquement dans ce but.

Cet état peut se rapprocher de certains états religieux où la personne se révèle totalement incapable d'imaginer pouvoir manger non kasher par exemple. Ce n'est pas que l'esclave ne puisse pas se libérer, c'est simplement que son estime de soi, la perception qu'elle a d'elle même est inextricablement lié à sa nature d'esclave. Vivre autrement serait faire violence à l'image qu'elle a d'elle même. En fonction de la profondeur de cette perception elle ne pourra l'abandonner qu'en cas de dangers extrême (menace pour sa vie ou l'un de ses proches)

4 - Enfin, en totale sécurité avec elle même, appartenant totalement à son Maitre, l'esclave manifeste sa paix intérieure au travers le service spontané et la création, ce que l'on peut définir comme l'accomplissement de soi. elle progressera ainsi vers des sommets de joies profondes, vers l'acquisition de nouvelles aptitudes ou de nouveaux talents qui lui offre de nouvelles expériences dénuées d'ego, source de paix et de bien être.

Une idée fausse voudrait que l'esclave ne possède rien, parce qu'elle abandonne tout elle serait ainsi privée de tout.

C'est totalement erroné dans la mesure où à chaque étape du dressage jusqu'à son accomplissement puis lors de son entretien, les besoins de l'esclave sont satisfaits par son Maitre et ce généralement bien mieux qu'elle ne pourrait les assurer elle même.

Les besoins physiologiques, de sécurité, de santé et de reconnaissance (appartenance), d'estime de l'autre et, pour le bonheur de son Maitre, d'accomplissement personnel, sont au coeur de la raison d'être de l'esclavage consensuel.

Les souhaits s'expriment lors de l'engagement et au fil du dressage, souvent ils vont en s'amenuisant au fur et à mesure de la progression de l'esclave vers sa maturité.

Parmi les souhaits les plus importants le souhait d'appartenir totalement à son Maitre est souvent l'un des plus forts. Cependant il peut exister une foule de souhaits que l'esclave peut, lors de son noviciat, formuler à son Maitre. elle peut souhaiter s'améliorer dans une foule de domaine en fonction de ses inclinations personnelles, son Maitre saura faire son choix parmi les souhaits qui lui plaisent et lui imposer les siens.

Au fur et à mesure du dressage, les inclinations personnelles s'évanouissant, les souhaits de l'esclave seront progressivement remplacés par les Siens. Sachant qu'Il aura à coeur de permettre à son esclave mature de s'épanouir par elle même en elle même dans une ou plusieurs activités qui lui sont propres. C'est ainsi, Je ne le répéterais jamais assez, que la relation Maitre/esclave peut s'affirmer durablement dans la stabilité, la paix et le plaisir d'être pleinement soi même.

C'est bien à l'occasion du dressage que les besoins de l'esclave sont comblés par le Maitre notamment les besoins de sécurité et de stabilité. C'est souvent au sujet de ces besoins, mal comblés ou de manière discontinus, que les relations Maitre/esclave échouent.

Certes, donner un caractère imprévisible à la relation peut être très érotique, mais un manque de rigueur ou de constance peut aisément mettre en doute la stabilité du dressage autrement dit l'engagement du Maitre. La constance de la Domination exercée en permanence est fondamentale.

C'est ainsi qu'il est plus facile d'entretenir de manière imprévisible une esclave mature qu'une novice. L'imprévu, parce qu'il peut signifier l'inconséquence ou l'inconstance reste tout de même comme l'humiliation ou les aiguilles : à proscrire au début puis à manier avec précaution.

L'estime de soi est généralement plus forte et plus robuste chez les esclaves accomplies qu'auprès de celles qui souhaitent être asservies mais n'osent pas ou ne rencontrent pas la personne idoine. En effet, le Maitre valide l'estime que l'esclave a d'elle même, lui permet de progresser et, par le témoignage de sa satisfaction comme des mesures prises pour la faire grandir, elle sait exactement par son Maitre que penser d'elle même.

Une esclave novice aura souvent tendance à vouloir être parfaite et à se détester lorsqu'elle fait des erreurs. Mais ce ne sont que des erreurs qui, comme toutes les erreurs, sont faites pour être corrigées afin de progresser. Le soin à imposer sa volonté à l'esclave permettra une saine progression de la soumise, particulièrement si elle est novice, et lui permettra de vivre comme Il le souhaite durablement.

Ainsi, il peut être dit que l'esclave abandonne tous ses besoins à son Maitre. C'est dans cet abandon qu'elle trouve enfin la paix de savoir ses besoins satisfaits sans plus jamais avoir à s'en préoccuper.

Stacks Image 367