En paix avec soi même
Stacks Image 411

Il s’agit d’éviter de faire les bons choix pour de mauvaises raisons. Si vous n’aimez pas les femmes ou si vous avez peur des hommes : méfiez vous de vous même. Ce n’est pas en dominant ou en entrant en esclavage que vous ferez l’économie d’un travail sur vous.

Que vous vous reconnaissiez en tant que Maitre ou en tant qu'esclave, sondez en vous même les raisons et la puissance du désir de ce que vous souhaitez vivre.

Soyez patient avec vous même comme avec l’autre. Parlez librement de vous dans les premiers temps des rencontres que vous consacrez à votre projet d'être Maitre et esclave, dans ces temps qui précédent le possible engagement de l’Un envers l’autre. Ce ne sont pas forcément des conversations d'égal à égal : la relation D/s peut très bien être déjà établie. Il s'agit d'échanger son ressenti, de parler pour l'étudier, et de mettre à jour tous les moyens pour rendre permanent cet état de relation.

Parce qu’il s’agit de se reconnaître soi.

Pour le Maitre, de reconnaître intimement son aptitude à assumer la responsabilité et la sécurité émotionnelle et matérielle de son esclave.

Pour elle, esclave, de reconnaître combien elle peut et doit donner totalement et pleinement à son Maitre le contrôle de sa vie et de son corps. Comment et combien elle se nourrie de Lui plaire en toute circonstances même si cela signifie vivre vide, "enfin vide ..." comme Me l’a confié, soulagée, une amie esclave de longue date.

Se connaître c’est aussi et surtout se respecter. Si Vous êtes un Maitre sadique par exemple, gardez confiance en Vous et Vos désirs et soyez clair avec Vous même comme avec les esclaves que Vous allez rencontrer. Ne cachez rien de Vous, prenez le temps de V/vous connaître. Sachez être patients en communiquant.
Vous les Maitres : restez à l'écoute et vous les esclaves, répondez aux questions et livrez vous, vous êtes autorisées à faire part de votre ressenti, de vos joies et de vos doutes. Autant d'indices qui permettent au Maitre de progresser. Rappelez vous : le Maitre progresse aussi quand il fait progresser son esclave.

Si vous êtes une esclave masochiste ou que vous savez que vous êtes faite pour être dépersonnalisée complètement (libérée de votre personnalité, inapte à toute initiative personnelle) exprimez le clairement et soyez fidèle à vous même jusqu’au jour où vous vous engagerez dans ce choix qui vous donnera la liberté de ne plus avoir à choisir.
Les préalables à l’engagement sont les plus ouverts possible avant la vie commune, si ce choix est validé par le Maitre.
Une période d’essai, de l’ordre de quelques semaines renouvelable à date est sans doute une bonne option pour aborder le possible engagement permanent d'une relation durable et choisie en conscience éclairée.

Stacks Image 412
Vivre en tant que Maitre et esclave est un choix personnel, un engagement pris envers soi même avec l'autre.

Parmi les mots clefs de la relation le respect, l'engagement, la responsabilité sont les plus importants. La mesure également comme la bonne connaissance de soi même si finalement elle vient au fur et à mesure.

Vous trouverez dans ces pages (site et blog) des réflexions, des exemples issus de conversation avec des couples matures, des Maitres et des esclaves épanouis.

Laissez de coté tous vos à priori et restez lucides : parmi les nombreux exemples qui sont discutés dans ces pages, les personnes évoquées montrent une excellente connaissance d'eux même. Certaines des pratiques qui sont décrites, en image ou en film, dans leur extraordinaire variété, reflète des choix qui ne vous conviendrons peut être pas, à vous de trouver ce qui vous convient tout en restant prudent, courageux et à l'écoute de vous même autant que de vos ou de vos partenaires choisis.

Il est de ce choix de vie comme des autres, ce n'est ni la facilité ni le pays des bisounours.. Le chemin d'un couple Maitre/esclave est, comme tous les chemins de vie, semé d'embuches, de doutes et de difficultés.

Seulement il s'agit là d'un choix pris en pleine conscience et connaissance de cause : avant de faire un choix différent, notre engagement, notre sensibilité, notre désir de vivre ainsi nous amène à persévèrer, à surmonter les difficultés.

Il est clair que si l'on souhaite apprécier les papillons dans notre jardin il nous faut y accepter les chenilles, ce n'est que lorsque les chenilles sont plus nombreuses que les papillons, qu'elles menacent l'harmonie du jardin qu'il est indispensable de remettre en question le choix d'apprécier autant les papillons. Toute choses absolument banales somme toutes...

Il y dans ces pages une variété incroyable de mode de vie Maitre/esclave... L'exemple du couple Maitre/esclave est même quelques fois inadapté à décrire ce que les uns et les autres ont choisi de vivre les uns avec les autres. Qu'importe, il n'y a pas d'autres rêgles que l'engagement envers le Maitre et envers l'esclave, même si pour certains et pour certaines ces deux pôles de la relation ne se rencontrent que de manière ponctuelle et non permanente.