En paix avec soi même
Stacks Image 616

Le Maitre choisi, au fur et à mesure de la progression du dressage, de développer les talents de son esclave dont Il a besoin.

Les talents indispensables à l’usage sexuel quotidien en font partie bien entendu. L’esclave a vocation a servir, obéir et être pleinement utilisée.

Son bien être émotionnel fait partie intégrante de son accomplissement durable et le Maitre qui ne saurait pas en tenir compte ne pourrait pas disposer de l’esclave dont Il rêve, ni rendre heureuse de servir celle qui se sent esclave prête à s’offrir pleinement et durablement.

Une esclave, même dressée à l’usage sexuel intensif à besoin de s’épanouir dans la paix au fil du temps. Des buts sont à assigner en fonction des désirs du Maitre envers elle.

Il est souhaitable qu’Il prenne la mesure des talents de l’esclave afin d’élaborer un programme de développement spécifique en fonction de ses besoins.

Ainsi l’esclave peut apprendre une langue étrangère, un instrument de musique, apprendre la couture ou le tricot, progresser en cuisine afin de devenir un véritable cordon bleu, se lancer dans des études de psychologie de l’enfant en vue d’une grossesse, la liste est infinie.

Elle peut poursuivre des études afin d’atteindre l’excellence professionnelle dans un domaine donné afin de verser son salaire à son Maitre ou à l’inverse elle peut se spécialiser dans la gestion de placements financiers afin d’assurer la bonne gestion et la performance des affaires du Maitre.

Il n’y a aucune difficulté au fait que l’esclave puisse se révéler meilleure que le Maitre dans un ou plusieurs domaines particuliers, au contraire, son sens du service n’en sera que renforcé. C’est même pour certains Maitres une véritable preuve de leur maturité.

Nous sommes des êtres humains, ni des robots, ni des animaux, c’est au Maitre s’il en ressent le besoin, de déceler les talents de son esclave, de se les faire confirmer par la pratique et des les faire progresser à son service.

Pour autant, il est clair qu’une esclave dressée en animal de compagnie à usage sexuel et domestique fera parfaitement l’affaire si, correctement dressée et entretenue, elle vit en paix aux pieds de son Maitre qui souhaite en disposer ainsi.

Stacks Image 617
L’esprit humain est une merveille. Il n’est pas à l’instar du corps, une machine.

L’échange de pouvoir, permanent et profond, n’est durable qu’avec la satisfaction des besoins d’accomplissements propre à chacun. Il ne faut pas se leurrer, les couples Maitres /esclaves le savent : le besoin d’accomplissement passe par l’activité, la création et la reconnaissance.

La psychologie l’a constaté alors même que les anciens le savaient déjà. Dresser son esclave en tant qu’objet d’usage sexuel et domestique est précieux durant des périodes définies mais demeure difficile à tenir dans la durée.

L’esclave totalement affranchie d’elle même durablement, vivant enchainée sans autre activité que d’être utilisée résiste difficilement au principe de réalité.

Cette image, aussi juste soit elle, ne doit pas tromper les esclaves novices et les jeunes Maitres. C’est une bonne direction : une piste pour explorer le réel, débuter le dressage ou l’entretenir ponctuellement, mais sans jamais perdre de vue la vision du réel à long terme qui demeure le lieu où chacun vit et s’épanouie à sa place.

La vie des harems d’esclaves des anciens en témoigne : sans activité l’esclave s’étiole plus ou moins tôt. Les criminels qui aujourd’hui font la traite des filles le disent aussi à leur manière : il faut six mois pour briser une fille qui alors n’est plus bonne à rien à part l’asile psychiatrique. Et des jolies filles brisées en asile, il y en a plein, affreusement seules... Ces criminels ajoutent, on s’en fout, des filles c’est pas cher et il y en a plein dans les pays pauvres… La bêtise humaine est quelque fois telle qu’il vaut mieux s’en tenir le plus éloigné possible et se féliciter de ne pas y être confronté....

Le Maitre, au delà d’assurer et de développer les talents de son esclave, doit s’en servir. Une esclave inutilisée est comme un jardin à l’abandon : dans l’attente d’un jardinier et d’une belle saison…


Le Maitre le sait bien lui qui organise la discipline d’activité de son esclave. Cela fait partie de ses talents de détecter chez son esclave les talents dont Il saura jouir durablement.

Dans cet esprit il est indispensable que le Maitre exprime clairement sa volonté de voir son esclave progresser dans le ou les domaines choisis. Il pensera tout autant à la rassurer sur le fait qu’il ne s’agit pas pour elle de prendre le pouvoir ou usurper sa nature d’esclave . elle a dans ces circonstances le devoir d’être ou de devenir meilleur que son Maitre dans ce ou ces domaines particuliers. Sincèrement J’adore que Mon esclave tricote aussi bien mais Je suis bien incapable de tricoter le moindre rang.

Une esclave correctement dressée sait bien tout cela et sa paix en témoigne aussi. Elle sait que ce qu’elle fait pour elle même, pour s’améliorer, est fait pour son Maitre.