En paix avec soi même
Stacks Image 524

Il existe aujourd’hui depuis plus de dix ans le répertoire international des esclaves. Y inscrire l’esclave est une excellente démarche qui permet de rejoindre une communauté de plus de 150 000 personnes au moment où ces lignes sont actualisées (fin 2011).

Au registre est adossé un forum d’un volume aujourd’hui quasi encyclopédique. Ce registre présente de multiples avantages : le numéro et ou le code barre peut être tatoué sur l’esclave ou porté sous forme de médailles, d’anneau ou de broderies… Si elle change de Maitre elle ne change pas pour autant de corps, d’être, elle est ce qu’elle est : l’esclave numéro 123 456 789.

Une esclave ne peut pas mentir. Une esclave ne sait pas mentir. Si son entourage lui pose des questions, quel est ce numéro tatoué sur ta nuque ? elle ne pourra répondre que par une question : pourquoi cela vous intéresse t’il ? Si la personne insiste elle ne pourra qu’en appeler au respect de son intimité.

Il est plus important de respecter l’intimité des uns et des autres que de vouloir savoir comment chacun vit pour les juger, se juger et se sentir meilleur ou pire... Bien piètre consolation des personnes qui vivent à coté d’elle même ignorantes et envieuses du bonheur qu’elle n’ont pas le courage de vivre malgré le confort, les diplômes, les emprunts….

Si le Maitre décide que l’esclave soit publique elle aura à répondre « oui, je suis une esclave, propriété de mon Maitre et si vous voulez en savoir plus c’est à lui, le propriétaire qu’il faut vous adresser »

Ceci, bien entendu dans la mesure où l’esclave est autorisée à parler en public. Il existent des Maitres qui apprécient le silence et privent leur esclave de la parole, soit ponctuellement, soit durablement. La privation de parole, l’entrave, les yeux bandés, l’isolement, en cage ou pas, durant des semaines, permet de bousculer les repères du temps qui passe.

En y ajoutant une utilisation sexuelle intense ceci permet souvent des progrès rapides dont il ne faut cependant pas surestimer la profondeur. Seul le temps marque la profondeur attendue par le Maitre. Et puis il ne faut pas oublier la sagesse des fables de la fontaine. Celle du lion et du rat montre bien que douceur et patience valent mieux que force et que rage.